Le blog minceur Doxys : comment perdre du poids, faire régime, perdre de kilos :

vendredi 2 janvier 2009

Les biocarburants ont provoqué une hausse des prix du marché mondial de l’alimentation de 75%

Les biocarburants ont provoqué une hausse des prix du marché mondial de l'alimentation de 75% - bien plus élevée que ce qui était estimé jusqu'alors - selon un rapport confidentiel de la Banque Mondiale obtenu par le Guardian.

Cette évaluation accablante, non encore publiée, est basée sur l'analyse la plus détaillée de la crise effectuée à ce jour, réalisée par un économiste de la Banque Mondiale internationalement respecté.

Ce chiffre contredit les affirmations du gouvernement américain qui prétend que les combustibles d'origine végétale contribuent pour moins de 3% à la hausse des prix de l'alimentation.

Il renforcera la pression exercée sur les gouvernements, à Washington et en Europe, qui se sont tournés vers les carburants d'origine végétale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et diminuer leur dépendance à l'égard des importations de pétrole.

Des sources informées estiment que le rapport, achevé en avril, n'a pas été publié afin d'éviter d'embarrasser le président George Bush.

«Il mettrait la Banque mondiale en situation conflictuelle avec la Maison Blanche», déclarait hier l'une d'entre elles.

Cette information est rendue publique à un moment critique des négociations mondiales sur les biocarburants.

Les dirigeants des pays industrialisés du G8 se réuniront la semaine prochaine à Hokkaido, au Japon, où ils discuteront de la crise alimentaire.

Ils sont soumis à d'intenses pressions de la part des militants appelant à un moratoire sur l'utilisation de ces carburants.

Ce document va également mettre la pression sur le gouvernement Britannique, qui doit publier son propre document sur l'impact des biocarburants, le rapport Gallagher.

The Guardian a déjà révélé que l'étude britannique indique que cette filière de carburants a joué un rôle «significatif» dans l'envolée record des prix des denrées alimentaires.

Bien que la publication devait être effectuée la semaine dernière, elle n'a toujours pas eu lieu.

«Les responsables politiques semblent vouloir ignorer ou écarter les preuves solides établissant que les biocarburants sont un facteur important dans les dernières hausses des prix des produits alimentaires», déclare Robert Bailey, conseiller politique d'Oxfam.

Alors que les politiques se préoccupent de contenter les lobbys industriels, les gens dans les pays pauvres n'ont pas les moyens de manger à leur faim.

La hausse des prix des produits alimentaires a rejeté 100 millions de personnes dans le monde en dessous du seuil de pauvreté, estime la Banque Mondiale, et elle a provoqué des émeutes du Bangladesh à l'Égypte.

Des ministres Britanniques ont décrit la hausse de l'alimentation et des carburants comme «la première véritable crise économique de la mondialisation».

«Sans l'augmentation de la production de biocarburants, les stocks mondiaux de blé et de maïs n'auraient pas sensiblement diminué et les hausses de prix en raison d'autres facteurs auraient été modérées», souligne le rapport.

Les partisans des biocarburants font valoir qu'ils représentent une alternative écologique au pétrole et aux combustibles fossiles, mais cette affirmation a été contestée par certains experts, qui estiment que cet argument ne s'applique pas à la production américaine d'éthanol à partir de plantes.